Journal

Oser dire

Pour ceux qui n’ont pas encore vu ce documentaire, je vous le recommande vivement!

Je l’ai porté cette robe noir au col blant, j’ai défendu des histoires en lequelles je croyais et d’autres qui me faisaient douter.
Depuis l’âge de 27 ans, j’ai utilisé la parole de diverses façons, souvent pour défendre l’autre, rarement pour me raconter à mon grand regret.
Prendre la parole pour défendre est un exercice qui demande de l’entraînement, une bonne élocution et quelques techniques d’éloquence à connaître.
Prendre la parole pour « se dire » est plus difficile. Cela demande de faire preuve d’authenticité, ce qui ne s’apprend pas. Ou pas si aisément.
Sauf erreur de ma part, mes professeurs de primaire ou de collège ne m’invitaient pas à exprimer mes émotions en début ou fin de cours. Sauf erreur de ma part, on ne me permettait pas de dire mon point de vue de jeune femme, et non d’étudiante en apprentissage.
Pendant quelques années j’ai donc pallié à cela en en osant dire celui de mes clients, agissant même textuellement « au nom et pour le compte de X ou Y « .
Ce métier m’allait bien. Il me permettait d’être entendue et écoutée pendant 8 à 10 minutes, plusieurs fois par semaine. Il me permettait d’attirer les regards et l’attention sur moi.
Mais surtout, il me permettait de gagner.
Je courrais éperdument après cette victoire, qui n’était autre que cette confiance que je ne m’accordais pas, cette paix intérieure à laquelle j’aspirais sans le savoir.
C’est la rencontre avec le théâtre qui m’a donné le goût de l’expression de moi et de la mise en mouvement de mes émotions.
C’est cette rencontre qui m’a autorisé à m’exprimer, à dépasser la peur du regard de l’autre et à aider les autres à en faire autant.

C’est cette rencontre avec moi-même et l’amour que je me suis donnée qui m’a permis d’y réussir.

Aujourd’hui, j’ai très envie de continuer à accompagner les jeunes ou les moins jeunes, les femmes et hommes, de tout milieu et de toute nationalité sur le chemin de la libération de leur parole et de les aider à OSER DIRE!

Dire qui ils sont, dire ce projet qui leur tient tant à coeur et berce leurs rêves, dire leur inconfort, dire leurs révoltes, dire leurs rimes, dire leur banalité.

Dire pour se sentir exister,
Dire pour se défendre,
Dire pour être.

Plus que tout, je suis là pour vous aider sur ce terrain.

Laisser un commentaire